Le Paris d’Albert Edelfelt

Je me sens à Paris plus véritablement chez moi que partout ailleurs ; c’est le pays de mon esprit, la cité intellectuelle dont je suis secrètement le citoyen.

Albert Edelfelt à Henri Amic, Jours passés…, Paris, Société d’éditions littéraires et artistiques, Deuxième édition, 1908, p. 136.
  • 24, rue Bonaparte (6e)
Adresse d’Albert Edelfelt et Gunnar Berndtson, 1876
Adresse d’August Uotila, 1878-1881
  • Rue Saint-Benoît (6e)
La crémerie de la rue Saint-Benoît
  • 81, boulevard du Montparnasse (6e)
Adresse d’Albert Edelfelt, 1878-1880
  • 147, avenue de Villiers (29, rue Descombes) (17e)
Atelier d’Albert Edelfelt, 1880-1905
« Le plus artistique des quartiers d’artistes »
  • Ecole des Beaux-Arts – 14, rue Bonaparte (6e)
Atelier de Jean-Léon Gérôme
  • Le Monde illustré – 13, quai Voltaire (7e)
Illustrateur de la presse parisienne
  • Laboratoire de Louis Pasteur – 45, rue d’Ulm (5e)
Les portraits de Pasteur
  • Musée du Luxembourg (Musée des Artistes vivants) – 19, rue de Vaugirard (6e)
La reconnaissance de l’Etat français
  • Opéra Garnier – place de l’Opéra (9e)
Le peintre et la diva
  • Alfred et Emma Koechlin-Schwartz – 62, avenue de la Reine Hortense (avenue Hoche, 8e)
Une soirée chez les Koechlin-Schwartz
  • Pavillon Ledoyen – 8, avenue Dutuit (8e)
Un déjeuner chez Ledoyen, le jour du vernissage
  • Anatole France – 5, villa Saïd (16e)
Pour la Finlande
  • Château de Maisons – Maisons-Laffitte (Yvelines)
En visite à Maisons-Laffitte